Tomosynthèse numérique VolumeRAD™

Images volumétriques à faible dose. Ici, maintenant.

Tomosynthèse numérique VolumeRAD

De nos jours, les médecins se fient à la radiographie standard comme premier test de diagnostic pour la plupart des cas de pneumonie, d'orthopédie et de traumatisme. Le recours à l’imagerie médicale avancée est souvent nécessaire pour les cas complexes que la radiographie ne peut pas résoudre. Ces modalités d'imagerie supplémentaires peuvent entraîner une exposition accrue aux rayonnements, des coûts d'imagerie plus élevés, ainsi qu'un retard dans le diagnostic et le traitement, ce qui peut également signifier plus d'anxiété et d’inconfort pour le patient.

La tomosynthèse numérique VolumeRAD vous permet de compter sur une imagerie tridimensionnelle dans votre salle de radiographie pour vous aider à résoudre les rayons X non concluants ? ici et maintenant ? avec un rayonnement supplémentaire minime. Notre technologie économiquement rentable contribue à améliorer l'expérience du patient en fournissant des informations supplémentaires susceptibles de vous aider à prendre plus rapidement des décisions en matière de soins.

La technologie VolumeRAD :

  • Fournit plusieurs images transversales de l'anatomie en une seule fois à faible dose, notamment de la poitrine, de l'abdomen, des extrémités et de la colonne vertébrale, du crâne et des sinus.
  • Permet de résoudre efficacement les rayons X non concluants dans les cas d'orthopédie et de traumatisme.
  • Permet d’obtenir une sensibilité supérieure de détection des nodules pulmonaires par rapport à la radiographie pulmonaire conventionnelle.1
  • Améliore l’expérience du patient grâce à l’imagerie avancée ? ici et maintenant ?.

Fonctionnement

Tomosynthèse numérique VolumeRAD

VolumeRAD fournit plusieurs images de l'anatomie en une seule fois à faible dose, notamment de la poitrine, de l'abdomen, des extrémités et de la colonne vertébrale.

Il est possible d’obtenir jusqu'à 60 expositions à très faible dose pendant le balayage. Comme pour les examens par tomodensitométrie, les données acquises sont ensuite reconstruites en un ensemble d’images tomographiques (parallèle au plan du détecteur). Ces images, en format DICOM, peuvent par la suite être consultées de manière séquentielle sur la console d’acquisition ou sur n’importe quel poste de travail de révision PACS standard.

Les balayages peuvent être réalisés au support mural ou à partir de la table. L’appareil offre quatre types de balayages

Balayage horizontal au support mural : Balayage horizontal du tube pour l’imagerie en position couchée sur le support mural (nécessite un bras allongé et une table mobile)

Balayage vertical au support mural : Balayage vertical du tube pour une imagerie en position debout

Balayage horizontal de la table : Balayage horizontal du tube pour l'imagerie en position couchée

Balayage de table transversal : Balayage transversal du tube pour une imagerie transversale au support mural

Poumon

VolumeRAD pour la détection des nodules pulmonaires

La détection des nodules pulmonaires et la prise en charge ultérieure du patient peuvent être difficiles avec la radiographie thoracique traditionnelle. Un récent essai clinique international multicentrique a démontré que l'imagerie thoracique VolumeRAD* par tomosynthèse de GE Santé améliore la détection et la gestion des patients atteints de nodules pulmonaires par rapport à la radiographie conventionnelle.

ALLER AUX NOUVELLES INDICATIONS CLINIQUES

>> TÉLÉCHARGER LA BIBLIOGRAPHIE CLINIQUE

Greg Kicska, M.D. PhD.
Imagerie thoracique, département de radiologie
de l’Université de Washington, Seattle, WA

   Cliquer ici pour visionner le webinaire en ligne

Ce webinaire vous permettra de découvrir comment l’un des plus importants départements de radiologie universitaire en Amérique du Nord utilise la tomosynthèse numérique de VolumeRAD pour améliorer la détection des petits nodules pulmonaires. Le docteur Kicska, professeur agrégé en imagerie cardiothoracique à l'Université de Washington, discute des avantages et des limitations de la tomosynthèse numérique et explique comment cette technologie abordable pourrait être utilisée pour résoudre les rayons X non concluants ? ici et maintenant ?, avec un ajout minime de rayonnement. Le Dr Kicska aborde :

  • Les principes de base de la tomosynthèse numérique, ses avantages et ses limitations par rapport à la radiographie et à la tomodensitométrie standard
  • Des cas cliniques où l’on utilise VolumeRAD pour détecter des états pathologiques du thorax
  • De nouvelles applications de la tomosynthèse numérique en imagerie thoracique

 


Orthopédique

VolumeRAD pour les pratiques orthopédiques

? Nous économisons du temps pour le médecin et pour le patient et nous établissons les diagnostics plus rapidement et plus efficacement ?
David E. Quinn, M.D., chirurgien orthopédique agréé du Capital Region Orthopaedics, Albany, NY.

 

De nos jours, les spécialistes en orthopédie s'appuient sur la radiographie standard pour diagnostiquer les traumatismes du squelette, surveiller la consolidation des os et évaluer le succès des interventions.
Le recours à l’imagerie médicale avancée est souvent nécessaire pour les cas complexes que la radiographie ne peut pas résoudre. Ces modalités d'imagerie supplémentaires peuvent entraîner une exposition accrue aux rayonnements, des coûts d'imagerie plus élevés, ainsi qu'un retard dans le diagnostic et le traitement, ce qui peut également signifier plus d'anxiété et d’inconfort pour le patient. La tomosynthèse numérique VolumeRAD peut être utilisée pour détecter et surveiller des fractures complexes et des implants tout en étant compétitive par rapport aux autres modalités d'imagerie autant pour la dose de rayonnement utilisée que pour le flux de travail et la rentabilité économique.

VISIONNER LA TABLE RONDE VIRTUELLE

 

Webinaires supplémentaires :

David E.Quinn, M.D.
Board Certified Orthopaedic Surgeon.
Capital Regional Orthopaedics, Albany, NY


Apprenez-en plus avec ce webinaire gratuit sur la façon dont l'un des plus grands centres orthopédiques de la Nouvelle-Angleterre a mis en œuvre la tomosynthèse numérique VolumeRAD afin d'obtenir une capacité d'imagerie volumétrique avancée pour sa suite de radiographie fixe. Ils parviennent à résoudre avec succès les radiographies suspectes grâce à une technologie rentable offrant une fiabilité du diagnostic ? ici et maintenant ?, avec un rayonnement supplémentaire minimal.

  • Découvrez comment la tomosynthèse numérique se compare aux autres modalités d'imagerie
    en matière de dose de rayonnement, de flux de travail et de rentabilité.
  • Examinez les cas cliniques où VolumeRAD est utilisé pour détecter et surveiller
    des fractures complexes et des implants

VISIONNER LE WEBINAIRE SUPPLEMENTAIRE

Table ronde virtuelle :

Applications orthopédiques de la tomosynthèse numérique VolumeRAD : Dans cette table ronde virtuelle et cet examen de cas cliniques, découvrez comment un département universitaire de premier plan en chirurgie orthopédique et un important centre orthopédique des États-Unis utilisent la tomosynthèse numérique VolumeRAD de GE dans leur pratique.

VISIONNER LA TABLE RONDE

Panélistes :

John A. Carrino, M.D., MPH
Le panel est mené par le vice-président du département de radiologie et d'imagerie de l'hôpital de chirurgie spéciale de New York, NY.

Samir Mehta, M.D.,
Chef du service de traumatologie et de fracture orthopédiques et professeur adjoint de chirurgie orthopédique à l'Université de Pennsylvanie, présente deux cas de fracture impliquant de l’équipement.
? Ce que nous pouvons obtenir avec l'imagerie avancée, c'est une capacité à comprendre notre schéma de fracture lorsqu'il est hors plan. VolumeRAD le fait vraiment très bien ?
? Nous avons en fait de petites pancartes qui nous rappellent : N'oubliez pas de prendre une tomo ?.

Visionner la revue de cas

David E. Quinn, M.D.,
chirurgien orthopédiste agréé du Capital Region Orthopaedics, Albany, NY, discute de trois cas des membres supérieurs.
? En tant que chirurgiens orthopédiques, nous essayons de répondre à des questions très simples, notamment en ce qui concerne les soins des fractures... Y a-t-il un problème? Le patient a-t-il besoin d'une opération ou une opération est-elle indiquée? L’opération a-t-elle été faite correctement? Le problème a t-il été résolu? J'ai constaté que la tomosynthèse numérique permet de répondre à ces questions dans un pourcentage important de cas avec un risque minimal et à faible coût. ?

Visionner la revue de cas

John Sabol, Ph.D.,
scientifique en chef, GE Healthcare Global Research, explique la physique sous-jacente à la modalité et fournit une comparaison de dose entre VolumeRAD et les radiographies standard et par tomodensitométrie.

Visionner la séance questions-réponses

*Sensibilité 7,5 fois supérieure à celle par rayons X standard pour les nodules pulmonaires présentant un diamètre de 4 à 6 mm. Il n'existe aucune preuve clinique établie pour étayer les affirmations suivantes chez les patients atteints d'une maladie pulmonaire ou pleurale active pouvant obscurcir les nodules pulmonaires, y compris la fibrose, l'emphysème, le poumon comprimé, la cicatrisation, la pneumopathie sévère, et chez les patients présentant des objets dans ou autour des poumons pouvant obscurcir les nodules pulmonaires. L'efficacité du dispositif peut varier selon la prévalence et le type de nodule.

 

[1] Il n'existe aucune preuve clinique établie pour étayer les affirmations suivantes chez les patients atteints d'une maladie pulmonaire ou pleurale active pouvant obscurcir les nodules pulmonaires, y compris la fibrose, l'emphysème, le poumon comprimé, la cicatrisation, la pneumopathie sévère, et chez les patients présentant des objets dans ou autour des poumons pouvant obscurcir les nodules pulmonaires. L'efficacité du dispositif peut varier selon la prévalence et le type de nodule.

 

[2] Recommandation pour l'imagerie avancée, sur la base des directives de la FleischnerSociety pour la prise en charge des nodules pulmonaires. MacMahon, Heber, et al. ? Guidelines for Management of Small Pulmonary Nodules Detected on CT Scans: A Statement from the Fleischner Society. ? Radiology 237.2(2005):395-400.